Les technologies qui assurent
LA DIGITALISATION DE L’ASSURANCE AU CAMEROUN : OU EN EST-ON ?

LA DIGITALISATION DE L’ASSURANCE AU CAMEROUN : OU EN EST-ON ?

La digitalisation de l’assurance avance à coup sûr. En 2017, 45% des compagnies d’assurance mondiales affirment avoir déjà noué un partenariat avec une InsurTech, comparativement à 28 % en 2016, indique le site www.conseiller.ca. Des chiffres qui démontrent la réalité  et la pertinence de la transformation digitale du secteur des assurances.

Si ces chiffres sont flatteurs et laissent entrevoir une digitalisation mondiale de ce secteur, des disparités existent. Au Cameroun, la digitalisation de l’assurance en est encore à sa fondation. Blaise Ezo’o, le directeur des assurances au ministère des Finances a souligné lors d’un atelier sur l’assurance en février dernier que : « l’assurance doit saisir les opportunités du numérique pour toucher le maximum des populations, même ceux qui sont dans les zones reculées ». En effet précise Protais AYANGMA, Président d’Assurtech Cameroun, « la digitalisation renforce l’accessibilité ».

En 2015, certaines compagnies d’assurance se sont lancées dans la digitalisation, en proposant des produits de microassurance via le mobile. Un partenariat entre la compagnie ACTIVA et l’opérateur de téléphonie mobile ORANGE, avait ainsi conduit au lancement « D’ACTIVA Makala », une police de microassurance qui a pour but de couvrir les personnes à très faibles revenus. Plusieurs autres compagnies se sont lancées dans le digital à travers les réseaux sociaux et en améliorant leur site internet. Certaines compagnies à l’instar de Zenithe Insurance, proposent désormais de mener plusieurs opérations en ligne, comme la souscription, le payement des polices, la déclaration des sinistres.

Cette digitalisation du secteur des assurances au Cameroun, a été mise en lumière par ASSURTECH, évènement consacrant la rencontre entre l’assurance et les développeurs afin d’apporter des solutions technologiques pour le développement de l’assurance. La première édition tenue le 31 mai 2017 à Douala, a connu la participation de plusieurs compagnies locales mais aussi et surtout la présentation de solutions digitales qui permettront de développer l’assurance au Cameroun. Insurafrica, application web et mobile est l’une de ces applications. Elle permet de localiser les agences de la compagnie, ses partenaires, souscrire et payer les polices en ligne, faire une déclaration de sinistre, discuter directement avec le service client…

Au Cameroun la digitalisation de l’assurance reste encore timide et n’intègre pas encore les InsurTech à proprement parler. On note en effet une action individuelle des compagnies d’assurance. Pourtant, elles gagneraient à faire confiance aux Insurtech locales qui recèlent de véritables potentiels et  proposent des solutions globales et innovantes.

La numérisation de l’assurance est amorcée et ne pourra plus être stoppée au regard du taux de pénétration croissant d’internet au Cameroun. 25% de la population soit 6,10 millions de personnes utilisent internet en 2018 selon les données recueillies par Hootsuite. Contrairement au taux de pénétration de l’assurance qui demeure à 2%, le digital et l’innovation peuvent être des moteurs de développement de l’assurance. Encore faut-il que les compagnies d’assurance en prennent conscience étant entendu que la digitalisation ne saurait plus être une option.

Assurtech, la rencontre de l’assurance et des développeurs, offrira une fois de plus une plateforme d’échange aux acteurs de la digitalisation et de l’assurance, le 9 mai prochain à Douala.

Judith Ngo KAM

Laisser un commentaire

Fermer le menu